Catégorie : Peinture

Hiver

Les salves sifflantes d’une foudre survoltée s’abattaient sur nos cimes, les coulées potelées d’une glèbe imbibée étouffaient nos bulbes et les cendres incandescentes d’un basalte ardent dévoraient nos souches, simples correspondances hasardeuses avec d’aveugles agresseurs.

Automne

Rien à voir avec cet asphalte domestiqué et ses effluves expansionnistes qui imprégnaient aussi bien l’azur que l’humus. Cette brute satinée ne laissait aucune prise à nos semences, calcinait nos houppiers dans le bouillonnement estival et ligotait nos racines nomades. Cette grise macédoine imbibait de ses composites l’embonpoint des gouttes de pluie, débordait frénétiquement dans le lit des rivières et grignotait même les océans. Cette frondaison goudronnée étrangla nos allègres et pluriels bavardages, nous empêchant de nous accommoder bon an mal an des aléas saisonniers. Ce fanatique des chaussées nous condamna à être des bêtes solitaires et raillées sur les artères bitumées.

Été

Il n’y avait aucun subterfuge face à ce magmatique macadam. Il nous a fallu agir différemment. Nous avons rongé lentement la moelle souillée du naphte congloméré, écrasé de nos troncs encore humides les pinacles de béton et leurs milles regards impassibles et enseigné la patience à nos graines pour résister à cet éther aride. Sans jamais les mystifier, ces luttes anecdotiques, éparpillées et multiformes, ont rassasié nos jeunes pousses.

Printemps

Aquarelle: Capucine / Texte: Romain

  • 2 février 2019
  • Posté par ourselves

Invité Yvonne

Yvonne Calsou

  • 7 décembre 2010
  • Posté par ourselves

"La propriété c'est le vol" & "la paternité un devoir" & "le commerce un délit"

Creative Commons License